Fatima - Apparition du 13 juin

Publié le par seigneurjesusetcoeurimmacule

Fatima-Apparition-13-juin-1917.jpg

MERCREDI 13 JUIN 1917  

La révélation du Cœur Immaculé de Marie

 

Le 13 juin au matin, Lucie, François et Jacinthe, après la messe en l'église de Fatima, se rendirent jusqu'à la Cova da Iria. Vers 11 heures, lorsqu'ils arrivèrent sur le lieu des apparitions, il y avait déjà plusieurs dizaines de personnes, venues pour la plupart des hameaux voisins. De la paroisse, il n'y avait guère que Maria Carreira. Cette mère de famille, “ la fidèle de la première heure ”, n'avait rien d'une exaltée, perpétuellement en quête de merveilleux... C'en était tout le contraire. D'un courage héroïque, d'un grand bon sens, c'est sa foi profonde et son amour de la très Sainte Vierge qui, non sans une grâce spéciale de Dieu, lui firent pressentir presque tout de suite, puis constater de visu qu'il y avait là un authentique fait surnaturel. (...)

 

Dès qu'elle aperçut Lucie, Maria Carreira s'empressa de lui demander :

 

« Oh, petite ! quel est le chêne-vert où Notre-Dame est apparue ?

 

– Voyez ! c'est ici qu'elle se trouvait, répondit Lucie en mettant la main sur la cime de l'arbuste.

 

C'était un petit chêne-vert, d'un mètre environ de hauteur, dans la force de la croissance. Les branches étaient bien droites, vigoureuses et d'un bel aspect.

 

Et puis, sans excitation, sans inquiétude ni contention d'esprit, l'on attendit l'heure de l'apparition. « Pour moi, racontait Maria Carreira, comme j'étais malade, et me sentais très faible (il devait être près de midi au soleil), je demandai à Lucie :

 

– Notre-Dame va-t-elle tarder longtemps ?

 

– Non, Madame, me répondit-elle, elle ne tardera pas.

 

« La petite attendait les signes qui annonceraient l'apparition. Nous récitâmes le chapelet et, au moment où allait commencer les litanies, Lucie interrompit en disant qu'il n'y avait plus assez de temps pour les réciter. »

 

Il y avait maintenant autour des voyants une cinquantaine de personnes groupées près du chêne-vert, et tout le monde entendit Lucie s'écrier : « Voilà l'éclair !... Notre-Dame va arriver ! » Mais, seuls, les trois enfants l'avaient vu. Les autres ne virent ni l'éclair, ni Notre-Dame... Cependant, note un témoin, « les branches de l'arbuste ployèrent en rond de tous les côtés, comme si le poids de Notre-Dame avait réellement porté sur elles ». (...)

Lire la suite...

 

Commenter cet article

Elodie 13/04/2012 18:45


C'est merveilleux !  Mon Dieu merci pour tes grâces et pour la Sainte Vierge! Amen