Le quotidien d’un apostat de l’islam à Saint-Denis (93)

Publié le par seigneurjesusetcoeurimmacule

 

islam-drapeautricolore.jpg

A Pierre Cassen et Christine Tasin,

Etant un lecteur assidu de votre site que je trouve vraiment de très bonne qualité avec des informations pertinentes, je me pésente comme ce que la norme appelle un français d’origine algérienne et de confession musulmane, né en France dans la période de la fin des années 70 et ayant bénéficié du droit de sol. Je vis à Saint-Denis dans le 93. Là ou est enterré un certain Charles Martel… Saint-Denis et sa Basilique royale… Saint-Denis et sa « mosquée cathédrale » de 2400 m2 , son minaret de 24m, son parking privé de 160 places, ses  4 classes de 30 places prévus à l’instruction coranique dédiés aux enfants, sa galerie commerciale hallal et sa librairie islamique prévus pour le financement de cette mosquée, son imam payé par l’état… en construction rue Henri Barbusse, inauguration prévu pour 2015.

Toute ma vie (j’ai 35 ans) j’ai été un fervent et virulent défenseur de la cause islamique dans tout ses paramètres, des groupes et ou des personalités tel que : le Fis, le Gia, Yasser Arafat, Cheik Yacine,  le Hamas, le Hezbollah , Saddam Hussein, Oussama Ben Laden, Tarik Ramadan, Ali Belhadj, Houria Bouteldja et bien évidemment notre « cher » Mahomet, était dans mon plus profond intérieur relégué au rang de dieu/déesse Grec… même s’ils sont arabes…

Puis ces dernières années, il y a à peu près 5 ou 6 ans quand j’approchais la trentaine, je m’étais dit qu’avec mon âge, il était peut-être temps de rentrer dans les « ordres » islamiques bien sur, celà va sans dire.

Ayant toujours eu depuis mon enfance une certaine passion pour la lecture mélangée à une grande curiosité, j’entreprenais alors de renforcer mes connaissances islamique, alors j’ai lu le coran, les hadiths (pas tous il y en a plus de 600 000…), la sira qui est l’autobiographie islamique de Mahomet, la charia ainsi que l’histoire de la civilisation mahomètane.

Puis là, ce fut le choc  émotionel, civilisationel, irrationel,  j’apprenais au fur et à mesure l’autorisation coranique (donc la parole de Dieu/Allah) et « hadithique »  de tuer les non-croyants, de pratiquer la pédophilie, l’esclavage sexuelle, le viol, le pillage, le mensonge, de mépriser les non-musulmans, de la misogynie jusqu’a l’injonction « divine » de battre sa femme.

Je ne savais plus où me mettre, un sentiment de honte m’envahissait, islam religion d’amour de paix et de tolérance… Toute ma vie, mon enfance, mon adolescence, ma première partie de vie d’homme, on m’avait menti, déboussolé, endoctriné, abruti, je repensais à tout ces barbus qui venaient nous trouver dans le quartier  et nous abrutissaient de leur mensonge, nous infligeant la haine dans le coeur, du juif, du chrétien, du « gaouri » (Français). En nous bassinant qu »Allah était avec nous et que nous étions de pauvres petites victimes de l’Occident raciste et de sa mécréance.

Comment pouvais-je alors sortir de cette secte ? Tout simplement en la reniant, en devenant un apostat de l’islam, un ex-musulman , ce que je suis devenu maintenant car préférant (mille fois) les principes de la Laicité à ceux d’Allah et de son comparse Mahomet.

Ces dernières années j’ai remarqué une certaine islamophobie grandissante qui il faut le dire allait de paire avec une islamisation grandissante de la France et de l’Occident  également.

Vivant à Saint-Denis dans le 93, cette islamisation grandissante que je vis au quotidien, de plus en plus visible, palpable , jusqu’à endevenir étouffante. Cette sensation étant décuplée lors de la période du « sacro-saint » ramadan.

Aux alentours de la Basilique Royal ou je le rappelle Charles Martel est enterré, (il se retournerait dans sa tombe s’il verrait ce qu’est devenue Saint-Denis…) avec une liste interminable des Rois et Reine de France dont Catherine de Médicis qui y reposent à ses cotés, ce n’est tout de même pas anodin.

J’en reviens donc aux alentours de cette Basilique Royale et Chrétienne, de son centre ville et de son marché couvert (le plus grand de France …)

Vous croiserez 4 femmes sur 10 qui sont voilées… 1 sur ces 4 est voilée intégralement, parfois même leurs enfants qui n’ont pas 9 ans révolus… Vous croiserez également en moindre proportion des hommes barbus jusqu’à la poitrine voir le nombril pour certain, portant la kamis (robe blanche traditionelle que Mahomet portait…) à quasi chaque coin de rue… le Mardi, Vendredi et Dimanche, jour de marché, vous remarquerez également à chaque fois plusieurs individus pratiquant l’appel aux dons pour construction de mosquée dans le 91, 92, 93, 94, 95, 77 et 78, alors qu’on est dans le 93… Alors que j’ai pu lire dans l’un de vos articles que la France compte déjà plus de 2300 mosquées !!!

Je passe sur les restaurants entièrement  hallal avec  vendeuses voilées, gérant et cuisinier barbus (si, si) les regards insistant lors de la période  du ramadan si vous etes amené à fumer/manger/boire en place public… Jusqu’à la remarque verbale dans certains cas !!!

Les enfants non musulmans sont raillés à la cantine quand  ils  consomment  du cochon ou n’observent pas le ramadan (collège/lycée) la fête de Noël et son Sapin sont supprimés dans les maternelles suite à la demande de parents musulmans qui n’acceptent pas qu’on ne fete pas l’Aid (fête du mouton égorgé à vif) mais Noël. Alors que Noël est une fête paienne et en aucn cas une fête religieuse de l’acabit de l’Ad el kébir avec  tout ce  que cela sous-entend…

Hormis la chaine Paul Prédault, toutes les boulangeries traditionelles ne vendent plus de jambon ou alors il est hallal et c’est de la dinde pas du cochon quand aux boucheries, c’est idem… Pour une ville de plus de 150 000 habitants je ne connais qu’une seule boucherie dite française, toutes les autres (une dizaine) sont entièrement hallal.

Les terrases de café et bars sont déserté par les femmes… On se croirait au bled… La culture et mode de vie islamique est déjà là préparant le terrain à l’instauration  d’une charia deplus en plus pressante .

A savoir que le voile et le hallal font parits intégrante de la chari’a.

Récemment dans le marché  couvert, un Français qui tenait un stand de boissons de marques à bas prix, bières comprises, a revendu son stand à des maghrébin qui n’ont seulement après avoir  augmenté les prix, ont enlevés la  bière !!!

Ayant mes habitudes à ce stand et amateurs de bière (surtout quand elle est bien fraiche et que je suis confortablement installé  devant un match de foot (-__-) , je m’empresse alors de lui demander le pourquoi de cette « abstraction » , est-ce du au fait que ce n’est pas hallal ?

La réponse fut un cinglant « Oui !!! »

Je lui rétorque alors  » la France est un pays laique  » vous exploitez un débit de boisson, qui à pignon sur rue, si vous n’aimez pas le coca-cola, ce n’est pas pour autant que vous devez le bannir idem pour la bière, vous n’avez pas à imposer vos moeurs religieuse aux citoyens lambda  »

Justification : « Ja soui mizilman, on fé kesse kon en voulé et on vous ‘merde !!! » m’enfin bref, des anecdotes « croustillantes » du meme acabit ce n’est pas celà qui manque.

Sans parler de l’odieux terrorisme intellectuel déjà en place, ici personne ne s’aventure à critiquer l’islam sous menace de se faire insulter de raciste, de fasciste ou de Harki et de traitre quand votre apparence charnel laisse à croire que vous etes un adepte de la secte mahomètane.

Les rayons biscuiteries/confiseries/produit laitier de Carrefour sont devenus de véritables bibliothèque, et que j’te lise la composition des ingrédients des bonbons Haribo ou des Liègeois de Nestlé pour voir si elle ne contient pas de gélatine de porc (Je ne me prive pas pour leur  faire remarquer que la gélatine de porc est présente sur le rouge à lèvre qu’elles portent, la crème hydratante, le gel  douche, que les brosses à dents sont en poils de cochon/sanglier… Puis je leur demande en quoi le fait de consommer du porc ou pas fait de vous une personne respectable ou pas… Des gars qui ne bouffent pas de porc mais qui sont de véritables pourritures, j’en connais un paquet ici…) J’me défoule, ça fait du bien… Et ce satané « Salam alicoum » (que la paix soit sur toi, que les musulmans adressent uniquement aux musulmans, dans le sens ou ils ne souhaitent pas la paix au non-muzz) on l’écoute une centaine de fois par jour, les commerçants compris, le boulanger, le boucher, le marchand de légumes, j’allais presque dire le citoyen lambda…

Je ne me gêne pas pour leur répondre d’un autoritaire  je dirais presque gendarmesque (Bonjour/bonsoir messieurs/dames) ce qui devient presque un acte héroique.

Sans parler des : Hamdoulilah, Bismillah et autres jurons du genre « sur le coran de La Mecque » c’est tout un champ lexical de l’islam qui s’installe.

J’aimerais écrire  un livre sur ce péril vert,  sur ce que l’on vit au quotidien dans une ville islamisée comme Saint-Denis. J’ai besoin de votre aide, vers qui pourrais-je me tourner ?

Vive la France et sa Laicité.

Karim Bada

 

Source : Riposte laïque

 


 

Publié dans L'islam en question

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article